Edito du supérieur

« Le Christ est ressuscité des morts,
Par sa mort, il a détruit la mort,
Aux morts, il a donné la vie ! »

L’espérance s’est levée le matin du 3ème jour après la mort de Jésus. A vrai dire l’espérance n’existait pas avant, elle née par la résurrection de Jésus d’entre les morts. Car tant que la mort et son cortège, le péché et le mal, font sentir leur emprise, l’espérance des hommes restent un rêve. Avec le Christ, l’espérance est devenue réalité.

Comprenons bien : l’objet de l’espérance demeure mais il n’est plus un rêve, il est ce qui sera et non ce qui serait. Il n’y a qu’une lettre de différence mais tout a changé ! Il est vrai que ce changement s’est produit comme la résurrection : dans la discrétion, sans éclat. C’est aussi par la même démarche du cœur de l’homme que l’espérance se reçoit comme la bonne nouvelle de la résurrection : par la foi nous accédons à la connaissance de Jésus ressuscité et ainsi nous atteignons enfin ce rivage où nous embarquons sur ce navire nommé espérance.

Cette nef qui brave les tempêtes et parcourt toutes les mers du globe est notre Eglise, pour avancer sans craindre vers le Royaume de Dieu. Les ministres ordonnés sont au service de cette traversée ; tels sont les séminaristes : ils se préparent à servir sans chercher leurs intérêts, en mettant de côté leurs goûts et leurs couleurs, pour se mettre tout entier au service des successeurs des Apôtres, témoins de ce jour nouveau qui s’est levé le matin de Pâques.

Alors, puisque le Christ est vraiment ressuscité, puisqu’Il guide son navire, allons de l’avant, sans craindre ! Il est si bon de pouvoir se donner en réponse à l’appel de Dieu qui nous choisit à son service. Rien n’est plus exaltant que de se donner totalement pour cette divine entreprise de salut du monde !

Joyeuses fêtes de Pâques : laissons-nous saisir par l’incroyable dynamisme du Christ Ressuscité ! Cherchons à vivre en communion avec Jésus Ressuscité en suivant l’invitation pressante de saint Jean Eudes :

« Le Fils de Dieu doit être le seul principe de tous les mouvements, usages et fonctions de votre vie; vous ne devez vivre que de lui et pour lui, suivant ces divines paroles: Nul d’entre nous ne vit pour soi-même, comme nul ne meurt pour soi-même; si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Donc, dans la vie comme dans la mort, nous appartenons au Seigneur. Car Jésus-Christ est mort et ressuscité, afin de régner sur les morts et les vivants (Rm 14, 7-9) »
(Le Cœur admirable de la très sainte Mère de Dieu, OC VI p 115)

Jean-Michel AMOURIAUX cjm
Recteur

La formation pour devenir prêtre catholique en Bretagne.

Les 4 grandes étapes :

  • Appelés
  • Formés
  • Envoyés
  • Prêtres !
Découvrir la première étape

Les dernières actualités du séminaire

Vivons dans la charité pastorale.

27 mai, 2016|0 Comments

Vivons dans la charité pastorale Mgr Jacques Habert, évêque du diocèse de Sées, nous a rencontré pour nous parler de la charité pastorale. Il nous rappelle qu'en prenant ce chemin [...]

Homélie du Recteur pour la fête de saint Yves

24 mai, 2016|0 Comments

19 mai 2016 -Fête de saint Yves, patron du séminaire de Rennes. Eglise Notre Dame à Vitré   Lc 12, 32-34 : Sois sans crainte, petit troupeau : votre Père a trouvé [...]

Exhortation Amoris Laetitia : Discussion avec Mgr d’Ornellas

21 avril, 2016|0 Comments

Mardi 12 avril, Mgr d’Ornellas est venu nous partager les fruits de sa première lecture de la toute nouvelle exhortation apostolique Amoris Laetitia du pape François.

Lire toutes nos actualités

Témoignage

Week-end spirituel du 1er cycle à l’abbaye de Mondaye

12 avril, 2016|1 Comment

Pour la troisième fois cette année le premier cycle c'est retrouvé pour son dernier week-end spirituel à l'Abbaye Saint Martin de Mondaye, qui est une abbaye de chanoines réguliers de [...]

Lire tous les témoignages

Le séminaire Saint-Yves de Rennes est au service des 4 diocèses bretons et de 3 diocèses normands